Paméla a ses exigences : sexe épais et endurance de rigueur ! Corps musclé et sympathie également. Et c'est finalement à l'étape de Bordeaux que cela se passa...Un magnifique athlète noir (Martiniquais) bien musclé, avec un beau sourire et... tout et tout.... Nous le remarquons dans le resto de l'hôtel, apres quelques effets de la part de Pamela.... Une complicité s'installe et nous l'invitons a notre table....histoire de parler un peu et de voir l’état d’esprit du futur partenaire : positif. Un mec très bien dans sa tête. Ce n’était pas vraiment son fantasme... Alors que moi, il y a longtemps que j’aurai voulu qu’elle éssaie. On avait fait des trios avec des filles blacks, cela nous avait plu, mais pas de queue noire d’ébène. Paméla hésite mais la morphologie de “Marius”, lui donne envie d’éssayer. Paméla s’était mise en beauté, dentelles rouges, bas noirs et un fourreau passe-partout noir fendu sur le côté. Grand, mince, look branché, démarche caractéristique du black bien dans ses baskets, je guettais la réaction de Paméla et je compris que l’affaire était dans le sac. On parla un peu, je poussais Paméla vers Marius, car j’aime bien afficher notre esprit libertin, car nous sommes fiers, Paméla et moi de notre façon de vivre, et avons pris le parti de ne pas faire comme beaucoup d’autres qui sous prétexte de discrétion, n’assument pas ce qu’ils sont.
Puis nous nous dirigions vers la chambre et là....
Dans l’escalier, Paméla se frottait à Marius en me regardant d’un air canaille. Elle sait que ça m’excite de savoir qu’elle a envie d’un autre homme.. Je savais qu’elle était parcourue de fourmillement entre les cuisses depuis l’irruption de Marius. Sitôt la porte franchie elle se jeta sur Marius, et je me mis derrière elle, je descendis sa robe et je fis jaillir ses seins de son soutien-gorge et les offris à Marius. Pendant ce temps, Paméla s’occupait de sa braguette et partait à la recherche de l’objet tant convoité ! Marius délaissa les seins pour explorer l’entre cuisse de Paméla, jusqu’au moment ou elle s’agenouilla devant Marius pour avaler cette bite magnifique et commença une savante fellation, comme elle a le don de les faire. J’appuyais délicatement sur sa tête pour accompagner les mouvements et Marius, de lui même arrèta cette pipe pour renverser Paméla sur le lit, la troussant sans ménagement et le temps d’ajuster une capote, il plongea son sexe d’ébène entre les cuisses de Paméla, lui mettant les jambes sur ses épaules. L’épaisseur et la longueur du sexe, provoqua dans les premiers instants, chez Paméla un mouvement de retenu, d’une main, elle empèchait Marius de l’investir totalement, et de l’autre, elle se branlait pour supporter plus facilement les dimensions de cette verge. Puis elle le laissait aller de plus en plus loin.
L’instant d’après, elle s’empalait à fond sur son membre ....

gout et couleur
Elle attrapait Marius par les fesses pour bien le sentir, puis sa tête roula de gauche à droite, et moi, je pouvais voir les fesses de marius pistonner Paméla, et ses couilles rondes et noires taper sur les fesses de ma bien aimée... De longs gémissements, montaient créscendo jusqu’à de véritables cris de plaisirs, envahissant l’hôtel, Paméla venait d’apprécier pour la première fois la bite de son partenaire noir, et toute la nuit fût une apothéose de jouissances sans fin, où Marius et moi, nous succèdions dans la bouche ou entre les cuisses de Paméla pour une partie inoubliable !